:: Dimanche 22 Janvier 2012 ::

" " Karinnn
“La province ? Ah non (je n’aime pas, ndlr) ! Et je n’y retournerai jamais. On y est prisonnier. Enkysté dans des certitudes. Survivre dans l’anonymat de Paris est tellement dur qu’on est forcé de bouger sans cesse. De s’adapter de jour en jour. En province, tout est réglé. On connaît tout le monde depuis toujours. Même les jeunes ont des discours de vieux : « Ah, je vous connais bien, vous êtes une amie de ma mère ! » L’horreur !”

Karin Viard dans Télérama, le 11 janvier 2012
:: Allez mesdames et messieurs, un p'tit comment pour la route? ::

0.080 [powered by b2 .]